Les Britanniques diminuent l'acquisition de maisons en Espagne

Les Britanniques diminuent l'acquisition de maisons en Espagne

De ce pourcentage, 19% correspond aux Britanniques, bien que leur présence ait diminué de 6 % depuis le dernier trimestre de 2015 en raison de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (Brexit), selon les chiffres de l'Annuaire Immobilier 2016 Du Collège des Registreurs.

Cependant, cette nationalité continue à représenter la plus grande partie de ces opérations et la baisse de 6 % a été compensée dans le total de la demande étrangère par l'augmentation des achats effectués par des investisseurs français ou belges.

Beatriz Corredor Sierra, directrice des relations institutionnelles et ex-ministre socialiste, a détaillée lors de la présentation du rapport que "la demande étrangère a maintenu un bon comportement ces dernières années, atteignant un poids historique maximal en 2016, consolidant ainsi une" notable bonne santé ", citée par l'agence de presse Europa Press.

L'étude indique que les Espagnols ont réalisé 86,75% de toutes les opérations. Ainsi, le total des transactions, tant nationales que étrangères, a augmenté de 14%, atteignant 403 743 opérations.

Les prix du logement ont affiché une hausse de 5,7% (6,6% en 2016). Au cours des trois dernières années, la valeur du logement a rebondi de 13,3% par rapport à la baisse de 2013. Malgré cette augmentation, les prix sont encore inférieurs de 25% aux niveaux enregistrées durant le boom de l'immobilier.

Aux niveau des communautés autonomes, ce sont les îles qui ont la préférences des étrangers, de sorte que le tiers des logements vendus entres les îles Baléares et les îles Canaries l'ont été à des étrangers. À l'autre extrémité, la Galice et l'Estrémadure sont les communautés les moins attractives pour les investisseurs venus d'ailleurs.

Les espagnols quant à eux, choisisent la Galice, les Asturies et l'Estrémadure comme principales communautés où réaliser leurs opérations immobilières, alors que de l'autre côté, Baléares, Canaries et la communauté Valencienne sont les régions qui ont vu le moins de transactions d'espagnols enregistrées en 2016.

This website uses proprietary and third-party cookies to improve the browsing experience as well as for analysis. By continuing browsing, we understand that you agree the use of cookies

What are cookies?

A cookie is a small file stored on the user's computer that allows us to recognize it. The set of cookies help us improve the quality of our website, allowing us to monitor which pages are useful to the website users or and which are not.

Cookies are essential for the operation of the Internet, providing innumerable advantages in the provision of interactive services, providing us with the navigation and usability of our website. Please note that cookies can not harm your computer and, if enabled, they help us identify and resolve errors.

What kind of cookies are used in this site?

Propietary cookies: those that are sent to the user's computer from a computer or domain managed by the publisher and from which provides the service requested by the user.

Third party cookies:those that are sent to the user's computer from a computer or domain not managed by the publisher but by another entity that analyzes the data collected. .

Persisting cookies: a type of cookie in which data are still stored in the terminal and can be accessed and processed by the cookie's responsible.

Analytics cookies: using web analytics to get information on the number of users accessing the site, number of pages viewed, and repetition frequency of visits, the duration, the browser used, operator who provides the service, the language used by the terminal or the city to which is assigned the IP address. Information that allows a better and more appropriate service by this website.

Accept the use of cookies.

We assume that you accept cookies. However, you can restrict, block or erase cookies from this site or any page from the browser settings.

Next you can find the main browsers help pages: